Le Club FD

Ma maison

Mon bricolage

Découvrez les livres Femmes Débordées

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE AU QUOTIDIEN

Nouveau !

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE EN VACANCES

Mes outils malins du quotidien


Chaque jour ou presque, un bon plan, un conseil, une idée...Vite "aimez-nous !"

 
 
Adhérez au Club Femmes Débordées

Abonnez-vous, indiquez votre adresse mail.

Help ! Il me faut un « bricoleur » professionnel

un bricoleur pour mes petits travaux
Contrairement à Emma dans Scènes de Ménage, le bricolage n'est pas votre tasse de thé, ni celle de votre homme...
Et si la solution à vos galères travaux de bricolage, c'était simplement de passer par un bricoleur averti ?

Un bricoleur qui saurait monter un meuble Ikea en moins de deux, qui poserait votre tringle à rideaux sans râler, qui réparerait la douche qui fuit sans que cela vous coûte un bras, qui repeindrait enfin la chambre des enfants devenus ados...Bref, un bricoleur compétent, fiable, qui vous simplifierait la vie !

C'est ce que vous propose ces sites qui mettent en relation des utilisateurs qui ont des besoins (vous !) avec des bricoleurs compétents !

lesjules.com: petit bricolage, jardinage ou gros bras, voilà les missions de ces Jules qui sévissent sur Paris et sa banlieue proche, Lyon et ses voisines, Nice et ses voisines. 48 € par Jules la 1ère heure puis 24 € la 1/2h supplémentaire. Tarifs hors matériel et fournitures. Un supplément pourra être demandé .

papabricole.com: missions ponctuelles ou régulières pour le bricolage, le nettoyage de la maison ou le jardinage. Tarif compris entre 38 et 40 € de l’heure avec une déduction fiscale de 50 % à appliquer sur ce tarif.

annonces-bricolage.com: annuaire en ligne spécialisé dans le bricolage. Le site vous donne les coordonnées des bricoleurs de votre région susceptibles de répondre à vos besoins. Tarif : 1,80 € les 10 annonces.

Réagir à cet article

Vous souhaitez réagir à un article, donner votre avis ou des astuces ? Remplissez le formulaire ci-dessous.
Nom

Prénom

Email

Je réagis à l'article

Votre commentaire