Le Club FD

Ma maison opérationnelle

Ma maison

Découvrez les livres Femmes Débordées

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE AU QUOTIDIEN

Nouveau !

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE EN VACANCES

Mes outils malins du quotidien


Chaque jour ou presque, un bon plan, un conseil, une idée...Vite "aimez-nous !"

 
 
Adhérez au Club Femmes Débordées

Abonnez-vous, indiquez votre adresse mail.

Nos 5 conseils pour rendre votre maison plus écologique

5 astuces pour une maison ecologique
 
A l'heure où la planète surchauffe, où les jeunes se mobilisent en masse partout dans le monde, font la crève le 15 mars 2019 pour participer à "la grande marche des jeunes pour sauver la planète", tandis que plus de 350 000 personnes se mobilisent le 16 mars 2019 pour la "Marche du siècle", le moins que l'on puisse faire à notre échelle est de rendre notre maison la plus écologique possible !

D'autant qu'il suffit d'adopter quelques mesures simplissimes ! Voyez plutôt !

1- Vérifier l'isolation de vos fenêtres

Dans une maison, la déperdition de la chaleur par des fenêtres mal isolées ou équipées de verres en simple vitrage entraîne une importante surconsommation d'énergie.
A défaut de pouvoir empêcher l'air froid de rentrer, on allume les radiateurs au maximum, voire, on rajoute même des radiateurs d'appoint. Et pourtant, on a beau augmenter le chauffage, une partie de l’air chaud s’échappera par ces ouvertures.

Du coup, la facture énergétique est douloureuse mais en plus, cette surconsommation d'énergie est dramatique pour la planète.

Dans un premier temps, essayez d'isoler les fenêtres en mode "système D":
- posez des joints de silicone ou un ruban adhésif en mousse autour des fenêtres
- appliquez un survitrage sur votre vitres actuelles ou moins cher, un film isolant pour fenêtres qui évite les condensations et réduit les déperditions de chaleur de 40 %
- investissez dans des rideaux isolants ou en velours qui vont former une barrière pour limiter la propagation du froid

Et si vraiment, vos fenêtres sont les passoires, changez-les ! Les isolations modernes des fenêtres sont équipée d'un verre isolant et de double voire triple vitrage.
Si vous êtes locataire, insistez auprès de votre propriétaire pour faire changer les fenêtres. S'il tique, vous pouvez lui proposer de commencer par les chambres pour l'année suivante passer aux pièces à vivre. Et si vous êtes propriétaire, ne repoussez pas cette dépense qui vous fera faire des économies d’énergie importante permettant ainsi un amortissement de la dépense rapidement.

2- Opter pour des ampoules basses conso

Les ampoules basse consommation consomment 5 fois moins d’énergie et durent 8 fois plus longtemps que les ampoules à filament et les LED affichent des performances encore meilleures. Alors il est temps de faire la chasse aux ampoules classiques pour des LBC ou LED.
Si au départ, leur lumière blanche n'était pas chaleureuse, de gros progrès ont été faits et ces ampoules proposent maintenant différents types de lumière, de blanc à jaune chaleureux. Il suffit de vérifier sur la boîte le type de lumière proposée.

Si les ampoules basse consommation sont souvent longues à s’allumer et contiennent des substances non recyclables comme le mercure, ce n’est pas le cas des ampoules LED qui consomment très peu d’électricité pour un excellent rendement lumineux. Certes leur prix d’achat est plus élevé que celui des LBC mais leur durée de vie est bien plus longue, donc au bout du compte, elles sont plus rentables.

Si vous optez pour des LBC, soyez vigilante au niveau du recyclage et rapportez-les au point de collecte de votre magasin de bricolage ou supermarché.

Et n'oubliez pas de nettoyer vos ampoules, car la poussière peut faire diminuer leur flux lumineux de près de 40 % !

3- Mettre des détecteurs de présence

Si vous passez votre vie à demander aux enfants d'éteindre les lumières ou à passer derrière eux pour éteindre la lumière de l'entrée ou des toilettes, installer des détecteurs de présence dans les pièces de passage est une super alternative !

Non seulement, c'est très agréable d'avoir la lumière qui s'allume sur son passage, sans avoir à aller à l'interrupteur, mais en plus, c'est une vraie source d'économie d’énergie dans les zones de passage qui restent souvent continuellement allumées dès la nuit tombée.

Je le vis au quotidien et je ne pourrais plus revenir en arrière. Ainsi, chez moi, c'est le hall d'entrée, la cage d'escalier, le palier du premier étage et les toilettes qui sont équipés de détecteurs de présence.
Vous pouvez même procéder à l'installation vous-même, des tutos sur internet vous expliquent les étapes pas à pas et cela semble assez facile (n'oubliez pas avant de couper le courant !).

4- Opter pour un économiseur d'eau du robinet

Les économiseurs d'eau se fixent sur n'importe quel robinet et permettent de diviser de 50% le débit d’eau d’une installation classique et donc la consommation d'eau, sans pour autant subir le moindre désagrément. A vrai dire, on ne se rend même pas compte que le débit est divisé par deux !
Leur fonctionnement est tout simple : ils opèrent un mélange optimal de l’air et de l’eau permettant la diminution du débit de l'eau.
Ainsi quand les enfants passent trop de temps à faire couleur l'eau pour se laver les mains ou oublient de fermer le robinet quand ils se lavent les dents, on minime les dégâts !

La douchette économiseur d’eau permet quant à elle de réduire le débit d’eau de la douche jusqu'à 6 litres/minutes en gardant la même puissance qu'un pommeau de douche classique.

5- Faciliter le tri sélectif

Aujourd'hui, trier ses déchets est devenu un impératif. Même dans le plus petit des appartements, il convient de diviser ses poubelles avec à minima les 3 tris proposés par les communes, à savoir:

- la poubelle pour les bouteilles et flacons en plastique, briques alimentaires, carton, conserve,
canettes, magazines, papier (en ce qui me concerne, j'utilise comme contenant un shopping bag que je suspends à une poignée de porte)
- la poubelle pour le verre (chez moi, c'est un panier posé dans un coin de la cuisine)
- la poubelle pour les ordures ménagères

Idéalement, il faudrait également trier les déchets alimentaires pour en faire du compost. Facile si on a un jardin ou un composteur !

Apprendre à ses enfants à trier leurs déchets est indispensable. Pour faciliter l'apprentissage du tri, on affiche au dessus des poubelles ce qu'on peut y mettre dedans. Et hop, Tom jette la bouteille de lait direct dans la poubelle de recyclage tandis qu'il jettera le pot de yaourt dans celle des ordures ménagères sans vous interroger. Et rapidement, cela deviendra un réflexe !

Et pour aller plus loin, notre article : Apprendre à votre enfant 10 gestes écologiques faciles