Le Club FD

Mes enfants, les éduquer

Ma famille et moi

Découvrez les livres Femmes Débordées

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE AU QUOTIDIEN

Nouveau !

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE EN VACANCES

Mes outils malins du quotidien


Chaque jour ou presque, un bon plan, un conseil, une idée...Vite "aimez-nous !"
Adhérez au Club Femmes Débordées

Abonnez-vous, indiquez votre adresse mail.

C’est quoi une bonne punition ?

gronder-enfant.jpg
Il y a des moments où on prend vraiment, mais alors vraiment sur nous pour ne pas exploser !
Ils ont dépassé les bornes ou fait une très grosse bêtise et on ne sait pas vraiment quelle sera la meilleure punition et surtout la plus efficace !

Alors c’est quoi une bonne punition ?

1- On oublie la fessée, la gifle, bref le châtiment corporel

La fessée nous soulage sur le coup, mais n’a rien d’éducatif si ce n’est effrayer l’enfant sans pour autant comprendre pourquoi on lui donne cette punition alors qu’on lui apprend que ce n’est pas bien de taper…

Sachez également que le Conseil de l’Europe – l’organisme européen de défense des droits de l’homme – estime, dans une décision rendue publique le 4 mars 2015, que le droit français « ne prévoit pas d’interdiction suffisamment claire, contraignante et précise des châtiments corporels ». De ce fait, elle viole l’article 17 de la Charte européenne des droits sociaux dont elle est signataire, qui précise que les Etats parties doivent « protéger les enfants et les adolescents contre la négligence, la violence ou l’exploitation ».
En savoir plus sur lemonde.fr.

2- Les priver de télé, ordi, console de jeux

Spontanément, on pense à les priver de télé, ordinateur, console de jeux, portable, tablette…au moins, ils seront obligés de lire, de faire preuve d’imagination, de se déconnecter.

Et pourtant, le degré d’efficacité de cette punition n’est pas top.
Pourquoi ? parce qu’ils trouveront un échappatoire (portable de la copine, télé chez le copain…) et on ne peut les priver de tout, donc échec partiel de la punition.

Toutefois, cette punition est très efficace dans 2 cas:
- elle est très limitée dans le temps: par exemple puni de télé et jeux vidéo un mercredi après midi
- vous gérez la punition d'une main de fer: portable et consoles confisqués et cachés la durée de la punition.

Chez les ados, leur ôter leur outils de communication, c'est les rendre dingues !

3- Les priver d’argent de poche

Cette punition s'applique aux plus grands avec un degré d’efficacité correct.

En effet, la sanction n’est pas immédiate et perd donc en efficacité mais montrer que son argent de poche n’est pas un dû quelque soit son attitude peut remettre les pendules à l’heure.

Plus efficace : payer avec ses économies le coût de sa bêtise (objet cassé…)

4- Les priver de sorties

Toujours pour les plus grands (ados), cette punition est très efficace.

C’est d’autant plus efficace que si la sanction concerne justement ces sorties (punition car il n'est pas rentré à l'heure prévue...)

Notre conseil: y aller progressivement.
Par ex : il rentre avec 30 minutes de retard sur l’heure autorisée, c’est 30 minutes de moins à la prochaine sortie. Si la fois d’après, il est encore en retard, c’est privé de sortie.

Les punitions terribles:
- la privation immédiate ! Ex: il rentre le vendredi soir avec un mot de discipline dans le cahier de correspondance, c’est interdit de sortie le soir même.

- la punition d'une sortie longuement prévue. Il a eu un 2 en Espagnol alors qu'il vous avait juré qu'il avait révisé, suite à la note précédente qui avait déjà été catastrophique, on le prive de sa virée karting organisée pour l'anniv de son pote prévue dans 2 semaines. (S'il remonte la pente, on lèvera la punition le cas échéant !)

5- File dans ta chambre

Cette punition est la plus efficace (à savoir l’isolement) pour les 2-8 ans !

Cette mise à l’écart est vécue comme une véritable punition. Il y a d'ailleurs de forte chance pour qu'il refuse cet isolement et hurle dans sa chambre, essayant d'en sortir.

Il faudra évidemment expliquer pourquoi on l’a puni (reverbaliser la bêtise) et le laisser revenir pour une réconciliation une fois qu'il est calmé.

Réagir à cet article

Nom

Prénom

Email

Je réagis à l'article

Vos commentaires