Le Club FD

Mes enfants, les éduquer

Ma famille et moi

Découvrez les livres Femmes Débordées

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE AU QUOTIDIEN

Nouveau !

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE EN VACANCES

Mes outils malins du quotidien


Chaque jour ou presque, un bon plan, un conseil, une idée...Vite "aimez-nous !"
Adhérez au Club Femmes Débordées

Abonnez-vous, indiquez votre adresse mail.

Nos suggestions de punitions selon les situations

Une bonne punition quand il le faut seulement !
Quand on devient parent, on va de découvertes en découvertes...Et il y en a une particulièrement désagréable, celle de la punition !

Enfin, ce n'est pas vraiment une découverte vu que puni, petit, on l'a été ! Mais cette fois, on passe de l'autre côté de la force comme on dirait dans "Star Wars" !

Notre enfant, notre aimé, notre tout petit ou notre grand dadais qui reste toujours notre bébé a fait une bêtise, désobéi, menti, mal répondu, bref, s'est mal comporté et nous voilà à nous demander quelle est la bonne punition (enfin, sur le coup, il est fort probable que tu ne te poses pas cette question, et que la punition, bonne ou mauvaise parte sous l'effet de la colère ou de la stupeur...)

Aussi, par cet article, que vous devriez lire normalement "à froid", voici des suggestions de punitions qui nous paraissent "adaptées" en fonction de certaines situations, mais loin de nous l'idée de la "science infuse".

Certaines les trouveront adaptés à leur méthode d'enseignement ou à leurs enfants, d'autres pas du tout...Comme on dit, en matière d'éducation, à chacun ses règles !

Nos suggestions de punitions selon les situations

Notre enfant a fait une bêtise matérielle

enfant-betise.jpg
On propose une punition réparatrice: l'enfant répare ce qu'il a cassé, nettoie ce qu'il a sali, rachète ce qu'il a détruit...(attention, l'idée n'est pas de le dépouiller de sa fortune mais de le faire participer pour lui inculquer la valeur des choses, notamment pour les ados, qui par exemple, reviennent avec leur portable cassé. On peut aussi les punir d'argent de poche jusqu'à ce que le montant de la réparation ou le montant que vous jugez correct soit atteint).

Notre enfant nous a désobéi

enfants-betise.gif
Que ce soit une petite désobéissance (il a mangé les bonbons alors qu'on lui avait dit d'attendre) ou une plus grande (il ne s'est pas arrêté au bout du chemin à vélo, il est rentré avec une heure de retard...), il faut faire comprendre à son enfant qu'il n'a pas respecté le deal ! Il convient donc dans un premier temps d'instaurer un contrat avec lui et s'il le transgresse, il saura qu'il sera puni.

La punition devra le toucher de façon à ce qu'il n'ait plus envie de recommencer à nous désobéir. Ca peut être privé de télé, de tablette, de sortie...

Si sa désobéissance le met en danger (ne s'est pas arrêté au bout du chemin à vélo, est monté en haut du toboggan, a ouvert la fenêtre de sa chambre...) il faudra certes le punir mais surtout lui expliquer pourquoi c'est interdit et le sensibiliser au danger.

Notre enfant nous a menti

mensonge-enfant.jpg
Le petit mensonge est fréquent chez les enfants car ils ont peur de se faire gronder s'ils avouent leur bêtise. Qui n'a jamais connu, à l'interrogation "Qui a mis du feutre sur le mur ? le "C'est pas moi !" de son petit ange les mains pleine de feutres ?

Plus tard, c'est le mensonge de l'ado qui "jure qu'il a appris sa leçon" ou qui imite la signature des parents...

Le mensonge, s'il existe communément dans notre société doit être pris au sérieux très tôt.

Expliquez d'abord à l'enfant qu'il est important de dire la vérité sinon, vous perdrez confiance en lui et ne le croirez plus. racontez-lui par exemple l'histoire du petit berger qui criait au loup et expliquez lui que la confiance est fragile et une fois qu'elle est rompue, il est difficile de l'obtenir à nouveau.
Dites-lui ensuite que vous comprenez pourquoi il ment, car il a peur de votre réaction et dites lui que s'il vous dit la vérité, vous ne le gronderez pas (et tenez votre promesse, sinon, c'est vous qui lui mentez !)

Au niveau de la punition: punissez pour les plus gros mensonges en insistant sur l'importance de la vérité: tu es privé de sortie car tu as eu une mauvaise note mais surtout tu m'as menti en me disant que tu avais appris ta leçon.

Enfin, à chaque fois qu'il avoue spontanément une bêtise ou erreur ou qu'il dit la vérité alors que ça lui coûte, valorisez son attitude et répétez-lui à quel point vous appréciez qu’il ait été honnête.

Si votre enfant sait que la vérité est plus importante pour vous qu’un mur peinturluré ou qu'une mauvaise note cachée, la vérité l’emportera (normalement !).

Notre enfant hurle et fait un caprice

caprice-enfant.jpg
Classique, notre préféré: le caprice au supermarché: il a repéré un jouet qu'il veut et se roule par terre en hurlant, nous faisant passer pour une mère qui ne sait pas éduquer son gosse !

Archi vu aussi: au square ou au parc, devant le seau de la petite fille qu'il ne veut pas rendre...

Banal: à la maison, devant sa console qu'il ne veut pas laisser, la télé, qu'il ne veut pas quitter, le bain qu'il ne veut pas prendre, les vêtements qu'il ne veut pas mettre...

A la maison, le caprice se gère entre notre enfant et nous !
La punition: l'isolement.
File dans ta chambre et reste-y jusqu'à ce que tu sois calmé !


A l'extérieur, l'enfant sait très bien que l'on est beaucoup plus vulnérable et d'ailleurs, on serait tentée de céder pour éviter le scandale et la honte...
Un caprice doit être gérer très fermement par un "non".

Il faudra surtout ignorer ce caprice et si possible isoler l'enfant du regard des autres pour faire baisser la pression (pas gagné au supermarché !). Et le laisser crier, taper des pieds car le gronder en lui demandant qu'il se calme envenimera la situation.

Pour éviter le caprice, la solution n'est pas la punition mais la prévention.

On réfléchit au cas où le caprice risque de se produire et on pose les règles:
- On va faire des courses mais je ne t'achète rien du tout. Pas de jouets, pas de bonbons.
Si tu fais un caprice, tu seras puni (et dire comment).

- Voilà ton tour de manège mais c'est juste un tour, si tu fais un caprice, la prochaine fois, tu n'en feras pas.

- Tu regardes deux dessins animés à la télé et après, on éteint. S'il refuse dès le départ, lui dire que c'est ça ou aucun dessin animé du tout.

- Tu joues 15 minutes sur la tablette (ou jeux vidéo) et à (dire l'heure ou montrer les aiguilles sur la montre), c'est terminé. Si je t'entends crier, je te la confisque pendant 2 jours.

- Si chaque matin, c'est la foire pour qu'il s'habille, on détermine ensemble les vêtements la veille au soir, on sera déjà moins pressée !

Réagir à cet article

Nom

Prénom

Email

Je réagis à l'article

Vos commentaires