Le Club FD

Mes enfants, les éduquer

Ma famille et moi

Découvrez les livres Femmes Débordées

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE AU QUOTIDIEN

Nouveau !

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE EN VACANCES

Mes outils malins du quotidien


Chaque jour ou presque, un bon plan, un conseil, une idée...Vite "aimez-nous !"
Adhérez au Club Femmes Débordées

Abonnez-vous, indiquez votre adresse mail.

Et la politesse alors !

politesse-merci.jpg
Apprendre la politesse à son enfant n'est pas une option, c'est indispensable !
Vous lui apprendrez à bien se comporter avec les autres, mais aussi à regarder et à considérer l'autre.

Vous donnerez ainsi les clés sociales de base à votre enfant, celles qui lui permettront d'être accepté par l'autre et de se faire une place au sein de la société.

Nos techniques pour apprendre la politesse à son enfant

Apprendre à dire Merci

Dire merci quand on reçoit ce que l'on demande paraît une évidence, sauf qu'en fait, apprendre à dire "merci" à un tout petit est loin d'être évident !

Avant que bébé ne sache parler, on commence déjà par dire merci à sa place et devant lui, quand par exemple mamie lui donne une douceur ou qu'il reçoit un cadeau. Ce mot fera ainsi parti de ceux qu'il a l'habitude d'entendre régulièrement et à chaque fois qu'il obtient quelque chose.

Quand l'enfant commence à parler, même si c'est dans son langage à lui, on ne lui donne ce qu'il demande qu'après avoir entendu son "merci" et on ne lâche pas l'affaire !
Ainsi, quand on lui donne son goûter par exemple, on ne lui donne pas ses gâteaux tant qu'il n'a pas dit "le mot magique" (qui lui offrira ce qu'il souhaite).

Si, alors qu'il n'y a plus de problème de langage, il ne veut pas dire "merci", par exemple à la dame qui lui prête la pelle de sa fille au square, on insiste avec le "dis merci à la dame parce qu'elle te fait plaisir en te prêtant la pelle avec laquelle tu veux jouer". S'il refuse, dites-lui que vous allez dire merci pour lui. Puis plus tard, revenez sur cet acte en lui expliquant pourquoi il est important de dire "merci".

Plus tard, à l'adolescence, s'il se rebelle contre "les règles", on reste hyper ferme sur la politesse !

Apprendre à dire S'il te plaît

s-il-vous-plait.jpg
Le "s'il te plaît" ou "s'il vous plaît", s'oublie de plus en plus !

Et pourtant, ces 3 petits mots mis à la fin d’une phrase font la différence entre une demande et un ordre.
Le "J'ai soif, je veux boire", qui hérisse le poil de n'importe quelle mère devenant "Je peux avoir à boire s'il te plaît" ! sera honoré avec plaisir !

Parce que, le "s’il te/vous plait", est une formule de politesse certes, mais aussi un regard vers l'autre, puisqu'on lui laisse la possibilité de refuser, si cela ne lui plaît pas !

C'est aussi un "mot magique" et la marche à suivre sera exactement comme celle du merci !
A une demande sans "s'il te plaît", on dit à l'enfant qu'il manque le mot magique ou "je n'ai pas compris" jusqu'à ce qu'il le dise.

Apprendre à dire Bonjour et mieux encore "bonjour Madame" ou "bonjour Monsieur"

bonjour.jpg
Le salut est le premier geste de toute interaction sociale. Il permet d’entrer positivement en contact avec les autres.

Il est donc capital d'apprendre à son enfant à dire bonjour et à le dire correctement, c'est à dire:
- systématiquement quand il rencontre une connaissance
- en premier quand il a des adultes en face de lui
- en regardant son interlocuteur dans les yeux
- en lui souriant
- en rajoutant "Madame" ou "Monsieur" dès qu'il doit montrer du respect

Pour lui apprendre ce qui nous paraît évident, la meilleure méthode est de lui montrer l'exemple !

On dit bonjour à la nounou, à la boulangère, à la maîtresse, à son chéri...Et on incite son enfant à faire de même.
Au début, on peut juste lui dire de faire un coucou de la main.

On peut aussi, lors de jeux d'imitation pour lesquels il nous sollicite commencer par un bonjour systématique. Par exemple, en jouant à la marchande, vous direz "bonjour madame", avant "Je voudrais 1 kg de poires"...

Il se peut que votre enfant n'ait pas envie de saluer la personne en face de lui. Cela peut être de la timidité ou de la gêne. On n'insiste pas sur le moment, mais on y revient après, pour connaître les raisons de son refus.

De même, il est très important de ne pas forcer son enfant à embrasser quelqu'un s'il ne le souhaite pas, ni à lui imposer un câlin. C'est à l'enfant seul de décider pour qu'il ne se sente jamais obliger de céder au contact physique non voulu.

Apprendre à s'excuser et à dire Pardon

ours-pardon.gif
"Traite les autres comme on aimerait qu’ils te traitent !"

Apprendre à son enfant à dire "pardon", c'est lui faire prendre conscience qu'il a eu tort, qu'il a enfreint des règles, qu'il a fait du mal à l'autre (physiquement ou psychologiquement) et qu'il doit réparer son erreur par des paroles qui montreront à l'autre qu'il regrette ce qu'il a fait.


La pardon doit donc être enseigné non pas comme un "mot magique" que l'enfant dirait après sa bêtise pour l'effacer, mais comme une parole sincère qui permettra à l'autre de pardonner.

Si l'enfant a du mal à dire "pardon", c'est parce qu'il pense que ce n'est pas sa faute. Quelle maman n'a jamais entendu le "C'est pas moi, c'est lui", ou "c'est lui qui a commencé" ou encore "je l'ai pas fait exprès" suite à un acte répréhensif, si petit soit-il.

Il est de notre responsabilité de parent d'enseigner à nos enfants d'assumer leurs actes, et, ce dès tout petit.
Si le grand frère de 4 ans pousse sa soeur pour avoir son goûter en premier et la fait tomber, on attendra de lui qu'il lui demande pardon. Sa réaction sera de dire "j'ai pas fait exprès, elle est tombée toute seule". Notre réaction sera de lui faire prendre conscience qu'il l'a poussé suffisamment violemment pour qu'elle tombe et se fasse mal et qu'il doit donc lui demander pardon pour la douleur qu'il lui a infligé.

Ainsi, et peu à peu votre enfant comprendra que les excuses sont nécessaires pour maintenir de bonnes relations.
Il comprendra que s'il ne s'excuse pas alors qu'il a mal agi ou blessé une personne, celle-ci s'éloignera de lui et à terme, il n'aura plus d'amis.

En montrant l'exemple, on "dédramatisera" le fait de s'excuser qui peut être vécu comme une "humiliation" par l'enfant.
Ainsi, s'excuser auprès de son enfant parce qu'on a eu tort, qu'on l'a grondé parce qu'on était énervé par sa journée par exemple lui montrera que "dire pardon" n'est pas un acte insurmontable et permet de désamorcer le conflit !

Dans son livre, Les langages de la réconciliation, Gary Chapman explique qu’il existe cinq langages d’excuses différents, qu'il faudra apprendre à notre enfant.
1) Exprimer des regrets : « Je suis désolé(e) »
2) Reconnaître sa responsabilité : « J’ai eu tort »
3) Réparer : « Qu'est-ce que je peux faire pour arranger les choses ? »
4) Désirer changer : « J’essaierai de ne jamais recommencer »
5) Demander pardon : « Acceptes-tu de me pardonner ? »

S'inquiéter des autres

femme-enceinte-bus.jpg
Etre poli, ce n'est pas que savoir dire "bonjour", "merci", "s'il te plaît" ou "excusez-moi" !
C'est aussi "regarder l'autre".


Par exemple:
- donner sa place à une personne plus âgée ou une femme enceinte dans les transports en commun
- ne pas couper la parole
- ne pas prendre la parole de façon intempestive
- respecter sa maîtresse puis ses professeurs
- ne pas se moquer des autres
- se tenir correctement à table
- ne pas être agressif
- ne pas faire du bruit quand ça peut gêner l'entourage...

Apprendre à son enfant à bien se comporter envers les autres commence dès le plus jeune âge. Plus que de la politesse, il s'agit de règles de savoir-vivre ensemble.
Ces règles doivent ainsi être assimilées rapidement, pour que l'enfant soit intégré au mieux dans la communauté.
Plus tard, ce savoir-vivre et sa politesse lui permettront d'ouvrir toutes les portes !

Des livres pour apprendre la politesse à son enfant

Princesse Parfaite - Zoé n'est pas polie

princesse-parfaite-zoe-pas-polie.jpg
de Camille Dubois / Fabienne Blanchut / Jacques Beaumont

Zoé est une adorable petite fille qui n'en fait qu'à sa tête. Mais comme toutes les petites filles, elle peut aussi devenir une Princesse Parfaite, qui fait tout bien comme il faut.

Zoé tire la langue aux inconnus, montre du doigt dans la rue et dit même des gros mots. Mais quand elle devient une Princesse Parfaite, Zoé est polie et bien élevée. Merci est son mot préféré.

Zoé n'est pas polie

L'imagerie des tout-petits - la politesse

imagerie-des-petits-politesse.jpg
de Emilie Beaumont, Sylvie Michelet

Toutes les règles de politesse et de savoir-vivre avec les autres sont présentées à travers des petites scènes de la vie de tous les jours, à la maison, à l'école, au parc, dans les magasins...

La politesse

Vive la politesse !

vive-la-politesse.jpg
de Françoise de Guibert
Ce livre malin et amusant reprend un certain nombre de situations : inviter un copain, répondre au téléphone, prendre la parole dans une discussion et explique les règles de politesse. Certaines situations (la propreté, la bonne tenue à table) sont abordées sous forme de jeux. Il explique les bonnes raisons pour inciter à faire des efforts de politesse.

Vive la politesse !

Vos réactions

Nathalie, le 26/11/2017
Merci beaucoup pour cet article sur un sujet que d'aucun juge "galvaudé". Et bien non! Je suis comme vous, la politesse fait partie des incontournables et trop souvent malheureusement, ce sont les adultes qui devraient l'apprendre. Personnellement, en cas d'impolitesse flagrante, je fais ma "lourde" et clame haut et fort le mot qui aurait été bienvenu ;-) Du coup, mon fils de 3 ans et demi est TRES poli et s'est transformé en justicier de la politesse (et là... je m'aperçois que j'en ai peut-être un peu trop fait ;-D


Catherine, le 22/11/2017
Et pour la politesse à table, on achète les assiettes "Soledad" des bonnes manières. Les enfants les adorent, on leur lit le message et je vous garantis qu'ils s'en souviennent...

Réagir à cet article

Nom

Prénom

Email

Je réagis à l'article

Vos commentaires