Le Club FD

Mes enfants, les éduquer

Ma famille et moi

Découvrez les livres Femmes Débordées

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE AU QUOTIDIEN

Nouveau !

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE EN VACANCES

Mes outils malins du quotidien


Chaque jour ou presque, un bon plan, un conseil, une idée...Vite "aimez-nous !"
Adhérez au Club Femmes Débordées

Abonnez-vous, indiquez votre adresse mail.

10 trucs pour que votre enfant vous écoute !

Parfois...souvent, on a l'impression de parler à des murs !
Que ce soit pour lui expliquer sa leçon, pour lui demander de mettre la table, pour lui donner une consigne, l'enfant a cette faculté incroyable de fermer ses écoutilles !!! Et de les rouvrir au bon moment, comme par hasard !

Alors on a cherché comment remédier à cette curieuse "surdité subite" !
Et voilà nos 10 trucs pour que notre enfant nous écoute vraiment !

1- Mettez-vous à son niveau

maman-accroupie-devant-enfant
Si vous voulez faire passer un message à votre enfant, si vous voulez le calmer, stopper son caprice ou autre, commencez déjà par vous mettre à son niveau visuel en vous baissant ou en vous accroupissant.
En vous mettant ainsi à la hauteur de votre enfant, vous établissez un contact visuel avec lui. Il peut vous regarder dans les yeux et vous écouter. Vous lui montrez que vous vous mettez à son niveau pour l'écouter avec attention, et il vous écoutera alors avec attention également.

2- Parlez-lui face à face

Ne soyez pas étonné si votre enfant ne vous écoute pas ou n'a pas compris la consigne si vous lui avez parlé de loin !
Crier du bas de l'escalier "Viens mettre la table", ça peut marcher, (et encore, au bout de 3 demandes), mais lui faire passer du même endroit un message plus long, c'est voué à l'échec.

Au choix, vous entrez dans sa chambre pour lui parler en face à face, ou vous lui demandez de venir vous voir parce que vous avez quelque chose à lui dire.

3- Demandez-lui de répéter ce que vous venez de dire

Méthode infaillible !
Si vous sentez que votre enfant ne vous écoutait que d'une oreille (bouchée qui plus est !), demandez-lui (gentiment) de répéter ce que vous venez de dire !
S'il en est incapable, c'est que soit, vos explications étaient confuses, soit il était ailleurs.
S'il reformule faussement vos propos, c'est qu'il ne vous a pas comprise. Il vous a peut-être écouté mais vos propos étaient peut-être trop compliqués pour qu'il les comprenne. Vous pourrez alors lui expliquer à nouveau avec des mots plus simples.

4- Faites en sorte qu'il ne soit pas distrait par des éléments extérieurs

enfant-ecoute-maman
Expliquer à votre enfant pourquoi il doit être gentil avec son petit frère alors qu'il est en train de regarder son dessin animé préféré à la télé, c'est comme "pisser dans un violon"...

Ca paraît évident mais on le met quand même ici ! Si on veut que notre enfant nous écoute, on élimine tous risque de distraction...

On ne vous parle même pas d'avoir une discussion sérieuse avec son ado quand ce dernier a son mobile à la main !!!!

5- Ne vous lancez pas dans un long monologue

Souvent quand on est en colère parce que notre enfant a fait une bêtise ou a eu une mauvaise note, on a tendance à partir sur un monologue façon "leçon de morale" ou "accumulation de griefs" ! Le genre de discours qui nous soulage mais qui n'est pas du tout efficace !!!

Si on veut capter l'attention de notre enfant et lui faire passer un message clairement, au contraire, il faut être brève et concise !
Le "T'as eu 5 en math, parce que tu n'as pas assez bossé, j'en était sûre, tu passes trop de temps sur ton mobile au lieu de te concentrer sur ton travail. C'est inadmissible, tu te fous de moi, comment penses-tu y arriver et patati et patata !"

Deviens "T'as eu 5 en math, comment expliques-tu cela ?" "Et comment comptes-tu rattraper cette note", 2 petites phrases interrogatives valent mieux qu'un long discours et obligent l'intéressé à répondre !!!

6- Posez des questions ouvertes

Poser des questions oblige votre enfant à y répondre, et donc à être réactif, contrairement à l'écoute qui le met en attitude passive.
Au lieu de lui dire "vas faire tes devoirs", demandez-lui "as-tu beaucoup de devoirs ?", ou encore "Préfères-tu commencer par les maths ou le français ?"

Ca marche pour tout: au lieu de "habille -toi", ça sera "tu veux mettre ta robe rose ou la bleue ?"...

7- Donnez des échéances

Votre enfant ne vous écoute pas quand vous lui demandez d'arrêter de jouer avec la tablette. Essayez plutôt de le préparer: dans 10 minutes, tu arrêtes la tablette, puis dans 5 minutes, c'est fini OK ! Et quand arrive l'échéance, votre enfant est prévenu et vous écoutera plus facilement.

Même technique pour les départs: au lieu d'hurler sans retour qu'il est l'heure d'aller à l'école, on commence à les prévenir 10 minutes avant...ou pour le coucher: "dans 10 minutes, tu éteins"...

8- Racontez plutôt que parler

Votre enfant vous écoute quand vous lui racontez une histoire, il est même hyper concentré !

Alors, quand vous voulez lui faire passer un message important ou lui expliquer une règle, un concept, une idée, parlez-lui comme si vous lui racontiez une histoire.
Et commencez même par "Lucas, je vais te raconter l'histoire de la petite fille (ou du petit ours...) qui ne voulait jamais aller se coucher quand sa maman lui demandait", ou "Lucas, je vais te raconter l'histoire du petit canard qui ne savait pas traverser la route"...

9- Ne parlez pas toujours à l'impératif

10 trucs pour que votre enfant vous écoute
Surtout avec des ados...
Mets la table !
Range ta chambre !
Rentre à 22 heures maxi !
Arrête d'être sur ton portable !...

Des ordres qui insupportent les ados !
On préfère les questions ouvertes, on utilise les formules de politesse, on lui donne une alternative ou on lui demande son avis et ça passera comme une lettre à la poste (enfin, normalement !)

- S'il te plaît Rose, peux-tu avoir la gentillesse de venir mettre la table ?

- Tu préfères ranger ta chambre ce soir ou demain ?

- Je veux bien que tu sortes ce soir à condition que tu rentres à 22h.

- On a défini des tranches horaires d'utilisation de ton portable et ce n'est pas le moment de l'utiliser. Je te prie de le ranger.

10- Faites attention au ton de votre voix

Avez-vous remarquer comme les enfants écoutent leur père dès qu'il se met à lever la voix, et nous...non !!!!

C'est peut-être parce qu'on lève trop souvent la voix justement, qu'on a l'habitude de les gronder pour un rien...Le ton monte un peu trop vite ! On crie puis on cède...
Du coup, ils ont l'habitude et lever notre voix ne les incite pas plus que ça à nous écouter !

Tandis que si vous gardez parcimonieusement votre ton ferme et autoritaire pour une cause réelle et sérieuse, les enfants comprendront qu'ils ont vraiment intérêt à vous écouter ! Surtout si vous commencez par un "E-COU-TE-MOI-MAINTENANT-!"

Vos réactions

Isabelle
Bonsoir, merci pour tous ces conseils. Un petit témoignage pour le 6. Je le pratique depuis que mon fils est en âge d'exprimer clairement ses choix donc vers 2 ans 1/2 - 3 ans. Il en a maintenant 5. S'il est réticent pour se laver : "Tu préfères un bain ou une douche ?" ; pour s'habiller : "Tu préfères ce tee-shirt ou celui-ci ?" etc. Et aussi, dès que possible, mettre de l'humour et du jeu. Pas toujours facile quand on est fatiguée et pressée mais au final, en plus d'être plus agréable, on gagne du temps et de l'énergie en n'ayant pas à gérer une crise ni à répéter. Jeu plutôt sous forme de compétition, avec malice : "Hum... je crois bien que c'est ma voiture qui va arriver la 1ère dans la salle de bain !" Bon, quand il sera ado, il faudra trouver autre chose. Mais en attendant, ça fonctionne très bien !

Monique
Bravo pour votre article!
Je ne suis que la Mamie mais j'ai les mêmes problèmes....et vous en avez. Bien parlé.
Tout est dans l'intonation, les mots et la brièveté du discours.....
"Ça te dirai que.....tu veux bien arrêter de taper du pied en rythme ....te surtout ça m'énerve.
Au fin de l'histoire, ces enfants ne sont quand même pas en sucre, ils ont des droits mais aussi des devoirs!
Mais il faut trouver les trucs genre :allez les filles,une coupe les tomates, l'autre écale les œufs,et après on pense à une présentation"ou bien "j'ai mis un tas de trucs sur l'escalier....je ne sais pas quoi est à qui, alors vous venez, on trie et on range"....
Quand même, quand mes filles étaient petites,je me suis souvent retrouvée en train de crier: " il n'y a à manger pour personne si vos chambres restent dans le même état"!!
Ceci dit, au temps de ma jeunesse, ma mère criait :" arrêtez votre musique de rock, ça casse les oreilles....et nous les gosses disions: " et en plus ça se danse, tu veux apprendre?"....Mais ça avait de bon que tout le monde en profitait !
Merci pour vos articles , la Mamie Blue

Réagir à cet article

Nom

Prénom

Email

Je réagis à l'article

Vos commentaires