Le Club FD

Mes enfants, les faire garder

Ma famille et moi

Découvrez les livres Femmes Débordées

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE AU QUOTIDIEN

Nouveau !

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE EN VACANCES

Mes outils malins du quotidien


Chaque jour ou presque, un bon plan, un conseil, une idée...Vite "aimez-nous !"
Adhérez au Club Femmes Débordées

Abonnez-vous, indiquez votre adresse mail.

J'opte pour une jeune fille au pair

faire garder ses enfants
Vos enfants ne sont plus tout petits mais vous avez toujours besoin de quelqu’un pour aller les chercher à l’école et pour s’occuper d’eux le mercredi.
Si vous avez une chambre supplémentaire, la jeune fille au pair peut être une bonne solution.

Mais avant de valider cette option, il y a un certain nombre d’éléments que vous devez savoir:
Article magicmaman.com
Article Petites Têtes

Une fois votre décision prise, il faut trouver la jeune fille au pair idéale, qui saura s’occuper des enfants avec fermeté et douceur à la fois, être responsable, au besoin savoir conduire (et correctement), et surtout, n’avoir pas envie de faire la fête tous les soirs !

Deux approches pour recruter une jeune fille au pair:

1- Passer par un site de rencontres « familles / fille au pair ».

Le principe:: Familles et au pairs mettent leur annonce (en général gratuitement) mais pour accéder au coordonnées des candidats, il faut prendre un abonnement payant pour 60 ou 90 jours.

www.Au-Pair-World.net : portail internet avec plus de 9000 profils. Approche sélective en entrant la nationalité souhaitée, le sexe, la langue, la date et la durée du séjour. Vous obtenez alors les candidatures avec photos, texte de motivation et de présentation et informations complémentaires (fumeur ou non, avec ou sans permis de conduire, expérience ou non …). Premium : 39 € les 90 jours

www.aupair.com : on entre directement avec des critères très précis : nationalité souhaitée, région, durée, date de début, âge des enfants gardés, âge de l’au pair, permis de conduire, origine, fumeur…, on obtient alors le profil avec un texte de motivation et de présentation assez court. Tarif : 9 € le CV, 39 € les 90 jours.

www.easyaupair.com : les critères de recherche sont le pays de l’au pair, sa région, sa ville, sexe, nationalité et permis de conduire. On obtient alors le profil avec des informations complémentaires et de petits textes portant sur ses motivations, ses centres d’intérêt et une petite lettre à la famille.

2- Passer par un site d'agences de jeunes filles au pair

Après inscription, l'agence se charge de trouver des candidates.
Elle établit ensuite toutes les formalités administratives et trouvera même une remplaçante si nécessaire. Cette prestation a un coût certain, généralement autour de 1000 à 2000 euros !

Devant le grand nombre d’agences, nous vous recommandons ces 2 sites :

IAPA: www.iapa.org (international au-pair association)
UFAAP: www.ufaap.org (union française des agences au pair)

Ce sont les sites officiels des associations de jeune fille au pair, regroupement d’agences spécialisées dans le placement au pair à l’étranger et en France.
Ces structures sont reconnues pour leur sérieux, la qualité de leur travail et de leur suivi.

L’UFAAP lutte pour que ce mode de garde d’enfants conserve sa dimension d’échange culturel et soit protégé des dérives qu’a pu connaître le système au pair, notamment avec le développement incontrôlé d’Internet.

Vos réactions

Pierre, le 27/05/2014
Bonjour,
ce n'est pas vraiment un dispositif "au pair" mais ça s'en rapproche...
L’association Maillâges intervient en Pays basque et en Bigorre dans le domaine de la cohabitation intergénérationnelle depuis septembre 2012. Elle a décidé de mettre en place un dispositif similaire, mais en ciblant cette fois les familles ayant un ou plusieurs enfants et les jeunes, étudiants ou pas, d’ailleurs.
Le principe général résulte d’une double attente : celle des parents, seuls ou en duo, qui recherchent une solution pour assurer une présence vis-à-vis de leurs enfants entre la fin des cours et leur arrivée et celle des jeunes qui ont ainsi accès à un logement quasiment gratuit.
Cette nouvelle forme de cohabitation se déroule hors échange monétaire et sans qu’il y ait une quelconque rémunération pour ce qui constitue un service et non pas un travail.
Pourquoi Toulouse, le Béarn, le Pays basque, la Bigorre et les Landes ? Parce que la proximité de l’Université et des organismes de formation constitue l’un des critères déterminants pour des jeunes parfois sans moyen de locomotion ou tout au moins ne pouvant pas se permettre de résider trop loin de leur lieu d’études.
Ce dispositif est encadré par une charte de droits et des devoirs et une convention personnalisée engageant les deux parties sur une période d’une année scolaire renouvelable.
contact : Association Maillâges – 06 60 43 19 42 – Pierre de Nodrest

Réagir à cet article

Vous souhaitez réagir à cet article, donner votre avis ou des astuces. Remplissez le formulaire ci-dessous.
Nom

Prénom

Email

Je réagis à l'article

Vos commentaires