Le Club FD

Mes enfants, les éduquer

Ma famille et moi

Découvrez les livres Femmes Débordées

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE AU QUOTIDIEN

Nouveau !

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE EN VACANCES

Mes outils malins du quotidien


Chaque jour ou presque, un bon plan, un conseil, une idée...Vite "aimez-nous !"
Adhérez au Club Femmes Débordées

Abonnez-vous, indiquez votre adresse mail.

Dépassée ? Le coaching parental peut vous aider !

Quand la vie de famille devient ingérable, le coaching parental peut résoudre les conflits.
Envie de reprendre en main votre vie de famille ?
Envie d’une vie de famille plus calme, plus sereine et plus heureuse ?


Vous avez tout essayé (et vous êtes à deux doigts d'appeler Super Nanny !!!), mais le climat familial reste définitivement à l'orage, les enfants n'en font qu'à leur tête et vous ne savez que faire !

Gabrielle Carré, coach parental certifiée selon l’approche Calmer Parenting créée il y a plus de 30 ans par Noël Janis-Norton, spécialiste du comportement vous propose des solutions concrètes et efficaces pour vivre votre parentalité plus sereinement.

Dans quels cas mettre en place un coaching parental ?

• Lorsque les parents se sentent dépassés par les événements et ont envie de reprendre en main leur vie de famille ;
• Lorsque des tensions apparaissent de manière récurrente entre les enfants et les parents;
• Lorsque des tensions apparaissent dans le couple sur des sujets relatifs aux enfants ;
• Lorsque les parents ont envie de développer chez leurs enfants des qualités comme la coopération, l’autonomie, la confiance, l’estime d’eux-mêmes.

L’approche Calmer Parenting s’articule autour de six techniques

Elles permettent de gérer sa vie de famille au lieu de la subir en apportant des solutions très concrètes :
1.Le front uni entre la mère et le père, et des règles claires
2. Le compliment descriptif : motiver l’enfant à montrer le meilleur de lui-même
3. La discussion préparatoire : donner de bonnes habitudes à l’enfant
4. L’écoute empathique : réduire les plaintes et les colères
5. La méthode en six étapes : se faire obéir dès la première demande
6. Les récompenses et les conséquences : motiver l’enfant à poursuivre l’effort

Ces techniques ont fait leurs preuves, et fonctionnent à tout âge, de 2 à 18 ans ; elles se concentrent sur le comportement de l’enfant. Elles sont bienveillantes, fermes et cohérentes.

Un exemple de l'approche Calmer Parenting: "Zoom sur les écrans !"

Quand les enfants ne veulent plus lâcher les écrans
Votre enfant passe trop de temps devant la télé, sur sa console de jeux, la tablette ou son téléphone ?
Chaque jour c’est la même histoire, vous lui demandez d’arrêter, il se braque, il vous demande du temps en rab, vous acceptez, puis il ne veut toujours pas arrêter, vous devez hurler, pour que finalement il arrête en jetant la télécommande à l’autre bout de la pièce… Cette scène vous est familière ?

Voici quelques astuces pour cohabiter "sereinement" avec les écrans à la maison :

1- Définir des règles claires

Définir de manière précise à quelle heure et pendant combien de temps l’enfant a le droit d’utiliser l’écran ; ces règles doivent être dites à l’enfant de manière explicite.

Par exemple :
- l’enfant peut regarder la télé le mercredi et le week end pendant 1h
- ou bien pendant les devoirs le téléphone doit rester dans l’entrée
- ou bien l’enfant peut utiliser la tablette après avoir fait ses devoirs ;
Ce ne sont ici que des exemples, chaque parent définit ses propres règles en fonction de ses valeurs.

2- Faire front uni

Définir avec son conjoint les règles relatives aux écrans ; si un des parents demande à l’enfant d’arrêter et que l’autre laisse 10 minutes de rab, l’enfant va naturellement se tourner vers le parent le plus conciliant.

3- Utiliser la discussion préparatoire

C’est une discussion d’une minute maximum au cours de laquelle la nouvelle règle est expliquée : « à partir de demain après avoir fait tes devoirs, tu pourras regarder la télé à 18h pendant une demi-heure. Ensuite tu éteindras tout seul et tu iras prendre ta douche ».

A l’issue de la discussion il est important de faire reformuler la règle par l’enfant en lui posant des questions comme « à partir de demain à quelle heure pourras-tu regarder la télé ? A quelle heure devras-tu arrêter ? » ou bien pour une règle en lien avec le téléphone : « où devra être posé ton téléphone pendant que tu fais tes devoirs ? »

La reformulation permet à l’enfant d’accepter la règle et de se projeter dans ce qu’il devra faire.

5- Faire des compliments descriptif

Cela permet à l’enfant de montrer le meilleur de lui-même, de l’encourager et de lui montrer précisément ce qu’on attend de lui. Le compliment doit être précis et suivi d’une qualité que l’on veut développer chez son enfant.

Par exemple : « tu as arrêté ton jeux vidéo à l’heure prévue alors que tu n’avais pas terminé ta partie, tu as bien respecté la règle » ; ou bien « tu as éteint la télé à l’heure dès que je te l’ai demandé, tu fais preuve de maturité ».

L’enfant se sent ainsi valorisé et sait ce qu’il devra faire la prochaine fois pour faire plaisir à ses parents.

6- Utiliser l’écoute empathique

Cela permet de montrer à l’enfant que l’on s’intéresse aussi à ses émotions et pas seulement à ce qu’il fasse ce qu’on attend de lui.
Le parent essaie de deviner ce que ressent l’enfant ; s’il ne trouve pas l’émotion exacte, ce n’est pas grave, l’effet sera tout de même atteint car l’enfant sentira l’empathie de son parent.

Par exemple au moment de la discussion préparatoire au sujet des écrans : « ce sera difficile pour toi d’éteindre la télé au bout d’une demi heure ? » ou bien « j’ai l’impression que ça te met en colère de devoir arrêter ton jeu vidéo ».

Bonus spécial ados accros à leur portable !

Votre ado a son portable greffé à la main, il fait des SMS ou snap à table, pendant les devoirs, dans son lit, dans son bain…. !
Vous le menacez de le lui confisquer mais…il ne vous croit plus …. ou le passage à l'acte ne dure pas bien longtemps et il recommence de plus belle !

La technique de la récompense a fait ses preuves :
La récompense permet de motiver l’enfant ou l’ado à faire un effort et de l’aider à prendre de bonnes habitudes.
Réfléchissez à ce qui fait très plaisir à votre ado : sortir avec des copains, aller à des fêtes, avoir un peu plus d'argent de poche, avoir des vêtements, ...
Pensez que ce qui était auparavant acquis doit maintenant se gagner : par exemple si votre ado n’a pas touché son portable de tout le repas, il coche la case du jour ; au bout d’un nombre de cases cochées défini, il obtient sa récompense.

Au début votre ado sera sans doute réfractaire à l’idée de devoir gagner ce qui était auparavant acquis. Mais si vous montrez que vous être déterminé, il devra bien l'accepter !

Une fois que votre ado a pris une bonne habitude, vous pouvez reporter la récompense sur un autre objectif, par exemple le portable éteins dans la chambre des parents à 21h le soir !

Gabrielle Carré

propose des séances individuelles, qui permettent aux parents de bénéficier d'un accompagnement personnalisé. Lors de la première séance elle aide les parents à définir des objectifs.
Chaque séance se déroule ensuite de la manière suivante :
- validation des objectifs
- analyse des améliorations depuis la séance précédente
- présentation de l'une des techniques
- exercices : application sur des exemples concrets en rapport avec les objectifs définis
- suivi entre chaque séance

Les séances ont lieu à Paris, au Vésinet (78) ou par Skype.

Vous pouvez contacter Gabrielle Carré au 06 62 56 37 40, gabrielle_carre@yahoo.fr
Venez visiter son site internet : www.conseilparental.com

Réagir à cet article

Vous souhaitez réagir à cet article, donner votre avis ou des astuces. Remplissez le formulaire ci-dessous.
Nom

Prénom

Email

Je réagis à l'article

Vos commentaires