Le Club FD

Mon ado...

Ma famille et moi

Découvrez les livres Femmes Débordées

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE AU QUOTIDIEN

Nouveau !

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE EN VACANCES

Mes outils malins du quotidien


Chaque jour ou presque, un bon plan, un conseil, une idée...Vite "aimez-nous !"
Adhérez au Club Femmes Débordées

Abonnez-vous, indiquez votre adresse mail.

Attention aux challenges du net

Vous connaissez surement les challenges qui apparaissent régulièrement sur la toile pour quelques semaines ou quelques mois et disparaissent aussi vite qu'ils sont apparus...
Si la plupart sont bon enfants, il n'en demeure pas moins que certains sont dangereux, même très dangereux.

Petit topo !

Ice Bucket Challenge

Ice Bucket Challenge
Ice Bucket challenge de Mark Zuckerberg
Il y a eu le Ice Bucket Challenge, en 2014 (déjà !), qui consistait à se renverser un grand seau d’eau glacée sur la tête.
Une idée saugrenue ? Pas tant que ça car l'objectif était de sensibiliser à la maladie de Charcot. L'effet tétanisant du seau d'eau glacé est censé reproduire l’atrophie musculaire caractéristique de la maladie.
Des millions de personnes ont participé à ce challenge et certains ont versé un don à l'Association américaine ALS, dédiée à la lutte contre cette maladie. Au total, c'est plus de 300 millions de dollars dans le monde qui ont été récoltés pour faire avancer la recherche !
Super challenge donc !

Mannequin Challenge

michelle-obama-mannequin-challenge.jpg
Mannequin Challenge à la Maison Blanche
Il y a eu récemment le Mannequin Challenge, défi né aux Etats-Unis en octobre 2016, dont l'objectif est de mettre en scène des personnes totalement immobiles, mais figées dans des positions originales, surprenantes, puis d'en faire une vidéo sur la musique dédiée au Mannequin Challenge qui est vite devenu complètement viral au point que le challenge a été repris par l'équipe de campagne d'Hillary Clinton, à l'élection présidentielle américaine et même par à la Maison-Blanche !

Les ados en ont fait avec leur classe, les boîte avec leur équipe...Super team building donc !

"Chubby Challenge", "What in my mouth challenge"

chubby-bunny-challenge
Il y a aussi des challenges dont les ados raffolent, méconnus par les adultes comme le "Chubby Challenge" qui consiste à se mettre un chamalow, puis 2, puis 3, puis 4 dans la bouche et de dire ensuite Chubby Bunny et ainsi de suite jusqu'à ce qu'on ne puisse plus dire Chubby Bunny
Celui qui a gagné est celui qui a dit Chubby Bunny avec le plus de chamallows dans la bouche !
Mais attention, interdiction de mâcher les chamallows !

ou encore "What in my mouth challenge" qui consiste à faire goûter à un coéquipier qui a les yeux bandés des aliments qu'il doit deviner. Le but évidemment est de lui faire goûter des aliments infectes ou improbables comme par exemple curry, oignon cru, moutarde, anchois, mais aussi d'alterner avec des aliments plutôt bons mais originaux, comme le beurre de cacahuète, le lait de coco...

Bref, des challenges sympas, drôles et bon enfant...

Et puis, sont apparus sur la toile des challenges dangereux, voire très dangereux !

Il nous est donc apparu important d'en parler ici et surtout de réfléchir à la meilleure façon de protéger nos enfants !

"Salt and Ice Challenge"

ice-salt-challenge, un tweet de la gendarmerie nationale pour sensibiliser les parents
Le "Salt and Ice Challenge" (challenge du sel et de la glace) consiste à se filmer en train de s'appliquer sur la peau du sel puis un glaçon. L'objectif est alors de tenir le plus longtemps possible.
En quoi ce challenge est-il dangereux ?
Tout simplement parce que sel + glaçon = super brûlure de la peau, le sel pouvant faire baisser la température de la glace jusqu'à -20°C.

Les ados qui font ce challenge postent des photos sur les réseaux sociaux de leur peau, au mieux rougie, boursouflée, ou pire, brûlée !
Il faut savoir qu'en plus, la glace est anesthésiante et l'ado ne se rend donc souvent pas compte de la rapidité à laquelle sa peau brûle, parfois jusqu'au deuxième degré puisqu'il ne ressent pas si intensément la douleur !
Face à ce phénomène, la gendarmerie nationale a publié un message d'alerte sur Twitter le 31 janvier 2017.

Comment sensibiliser son enfant au "Salt and Ice Challenge" ?

A la date où nous publions cet article, le Salt and Ice challenge est un peu passé "de mode".
Toutefois, devant le danger méconnu par les ados sur ce challenge, il convient de les sensibiliser:

1- en leur expliquant clairement ce qu'il va se produire en appliquant le glaçon sur le sel

2- en leur montrer des photos et des vidéos, il suffit de taper "Salt and Ice challenge danger" dans la partie vidéo de votre moteur de recherche.

Normalement, l'enfant sera choqué par ces vidéos qui montrent des gens vraiment amochés par ce challenge !

Le "Blue Whale Challenge"

blue-whale-challenge.gif
Le "Blue Whale Challenge" est apparu sur les réseaux sociaux en Russie il y a 2 ans mais ce n'est que depuis quelques mois qu'il a atteint la France .

Le principe du challenge: suivre une liste de 50 défis à accomplir en 50 jours

Les premiers défis sont faciles et inoffensifs (Jour 2 : lève-toi à 4h20 et regarde des vidéos effrayantes, Jour 4 : dessine une baleine…) mais plus le joueur avance et plus les défis deviennent dangereux (Jour 7 : scarifie-toi, Jour 14 : coupe-toi les lèvres…)

Le dernier et 50ème jour, le joueur doit se donner la mort en se pendant, se jetant d'un toit ou sous un train...Si certains ados vont jusqu'au bout du "jeu", c'est aussi parce que les donneurs d'ordre menacent le jeune de représailles sur sa famille (menaçant même de les tuer) s'il ne va pas au bout du challenge. L'intimidation qui pousse au suicide !

Le nom du challenge prend alors tout son sens, nom de la baleine bleue, qui s'échouerait volontairement sur les plages pour mourir, selon la croyance populaire russe.
C'est ainsi qu'en Russie, en février, deux adolescentes de 15 et 16 ans se sont jetées ensemble du haut d’un toit, une autre de 14 ans s’est jetée sous un train, une autre encore a sauté du haut d'un immeuble...

La Police nationale française est intervenue sur Twitter en rappelant que la provocation au suicide est punie par la loi de 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.

Comment sensibiliser son ado aux risques du "Blue Whale Challenge" et réagir ?

blue-whale-police.jpg
Les ados mal dans leur peau, aux tendances mortifères, en recherche de reconnaissance peuvent s'engouffrer dans ce challenge pour "faire parler d'eux ", obtenir des likes sur leur chaîne Youtube, Snapchat ou Instagram.

1- Prévention
Il est donc important de faire de la prévention en parlant de ce challenge et de ses dangers en insistant bien sur l'intimidation des donneurs d'ordre. Lancez le sujet sur un ton ouvert, demandez l'avis de votre ado sur ce challenge, s'il connait des jeunes qui veulent le faire...

2- Observation
Si vous constatez un changement dans l'attitude de votre enfant, s'il se met à se scarifier, s'il s'enferme à clés dans sa chambre, s'il écoute de la musique triste en pleine nuit, vous devez réagir: par le dialogue ou une aide extérieure (le médecin de famille, un psy, une personne dont votre ado a confiance...).
Numéro d’écoute : filsantejeunes est un service d’écoute anonyme et gratuit pour les 12-25 ans qui peuvent parler de tout ce qu’ils veulent, accessible tous les jours de 9 h à 23 h - 0800 235 236

3- Action
Si vous sentez que votre enfant ou des ados autour de lui semblent intéressés par ce challenge, ou que des signes vous prouvent que des ados autres que votre enfant sont passés à l'acte, prévenez leurs parents, les parents d'élèves qui relaieront l'information au collège (le ministère de l'Education nationale a lui aussi signalé le danger à ses enseignants) ou encore, signalez le jeune en vous rendant au commissariat de police.
Si vous ou l'un de vos proches êtes en danger, appelez immédiatement Police Secours en composant le 17 ou le 112.

Réagir à cet article

Vous souhaitez réagir à cet article, donner votre avis ou des astuces. Remplissez le formulaire ci-dessous.
Nom

Prénom

Email

Je réagis à l'article

Vos commentaires