Le Club FD

Ma famille, maux et bobos

Ma famille et moi

Découvrez les livres Femmes Débordées

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE AU QUOTIDIEN

Nouveau !

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE EN VACANCES

Mes outils malins du quotidien


Chaque jour ou presque, un bon plan, un conseil, une idée...Vite "aimez-nous !"
Adhérez au Club Femmes Débordées

Abonnez-vous, indiquez votre adresse mail.

Mon enfant à l'hôpital

docteur à l'hôpital
© ZoofyTheJi - www.sxc.hu
L'hospitalisation d'un enfant n'est jamais anodine.
Il quitte sa maison et son univers si familier pour pénétrer dans un univers inconnu, froid, "qui ne sent pas bon" et "qui fait peur".
L'hospitalisation sera d’autant plus difficile à vivre si elle n’a pas été préparée et anticipée.

Hopital.fr vous renseigne sur l’hospitalisation de votre enfant.
Que faire avant ? pendant ? après ?
Comment ça se passe.
Que dire à votre enfant ? Comment le préparer et le rassurer ?
Où se loger …

Rien de plus énervant que d'avoir l'impression que le chirurgien de votre enfant vous parle en chinois, ou de ne pas oser lui poser de questions de peur de paraître stupide.
Alors devenez incollable sur la maladie ou la fracture de votre enfant en consultant l’encyclopédie en ligne du magazine Top Santé. Vous comprendrez mieux les explications du chirurgien et vivrez mieux l’opération.

Dédramatiser son hospitalisation avec lui

livre pour enfant à l'hôpital
"Dis-moi Docteur !", un guide-santé SPARADRAP
Comment aborder l'hospitalisation avec son enfant ?
Quels mots utiliser ? Jusqu'où aller dans l'explication ?


L'association pour les enfants malades et hospitalisés Sparadrap.org vous aide à mieux préparer les enfants à une hospitalisation ou un séjour à l’hôpital.
L’onglet « enfants » propose des jeux qui dédramatiseront l’hôpital et un dico de la santé qui revient sur les mots médicaux et les illustrent simplement.
L’onglet « parents » donne des conseils, des témoignages.
L’onglet « catalogue » propose une série d’ouvrages par thème, par public…
Et le carnet d’adresse vous met en relation directe avec les maisons parents, associations, sites ressource…
Un forum vous permet de partager avec d’autres parents.

Belle bibliographie sur le site de l’association Le P.A.S.. Il faudra ensuite les acheter sur les sites de la fnac ou d'amazon.

Un jeu vidéo qui fait découvrir à votre enfant ce qui l'attend à l'hôpital

Ludometic, jeu vidéo sur l'hôpital
©Ludomedic.com
LudoMedic est un un serious game santé gratuit dédié aux enfants de 6 à 14 ans et leurs parents.
Sous la forme d’un jeu vidéo, les enfants découvrent le monde hospitalier et les parcours de soins qu’ils pourraient être amenés à suivre.
Trois parcours de soins sous forme de jeux sont en place: l’IRM, la chirurgie pédiatrique, et la chimiothérapie..
Des animations didactiques et mini-jeux ponctuent l’aventure afin de transmettre les informations jugées essentielles.
Les personnages sont très réussis, les jeux très ludiques, les enfants vont adorer l'ambiance jeu vidéo ! Bravo !

Rester près de lui à l'hôpital

près de lui à l'hôpital
Les hôpitaux acceptent en principe d’installer un lit d’appoint dans la chambre des enfants (jusqu’à 15 ans).
Mais si l’hospitalisation est longue, des maisons de parents situées à proximité des hôpitaux accueillent les familles moyennant un tarif calculé en fonction des revenus. Renseignez-vous auprès de l’hôpital.

Fondation Ronald Mac Donald: l’action prioritaire de cette fondation est la réalisation de maisons de Parents « Ronald Mac Donald » dont le but est d’accueillir les parents des enfants hospitalisés. A ce jour, 9 maisons existent en France.

Hébergement familles de malades propose un hébergement à proximité du lieu d'hospitalisation pour les accompagnants du malade. Assuré par des équipes de professionnels et de bénévoles, vous pouvez bénéficier d'une modulation des frais d'hébergement selon vos revenus. 36 établissements à ce jour.

Réagir à cet article

Vous souhaitez réagir à cet article, donner votre avis ou des astuces. Remplissez le formulaire ci-dessous.
Nom

Prénom

Email

Je réagis à l'article

Vos commentaires