Le Club FD

Ma situation change

Ma famille et moi

Découvrez les livres Femmes Débordées

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE AU QUOTIDIEN

Nouveau !

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE EN VACANCES

Mes outils malins du quotidien


Chaque jour ou presque, un bon plan, un conseil, une idée...Vite "aimez-nous !"
Adhérez au Club Femmes Débordées

Abonnez-vous, indiquez votre adresse mail.

Des Livres pour aider les enfants à surmonter l'épreuve du divorce

Comment parler aux enfants de la séparation et du divorce ?
Comment essayer de minimiser leur peine ?
Comment les faire surmonter cette épreuve ?
Pas facile ! Alors, pour accompagner ses paroles, si on se faisait aider par les livres qui sont là pour leur montrer que non, ils ne sont pas seuls... que les personnages des histoires vivent aussi des situations similaires à la leur et que leurs sentiments sont comparables aux leurs.
L'amour s'envole, les enfants restent ! Guide des premiers secours pour une séparation responsable." écrit par une avocate, spécialiste en Droit de la Famille et également avocate d’enfants, avec la collaboration d'une pédopsychiatre et d'un dessinateur de presse.

Il s'agit de deux livres dont l'objectif est "d'apporter aux familles concernées une aide pratique en rapport direct avec leurs préoccupations. Celles des adultes et celles des enfants.
Les adultes concernés doivent prendre conscience que si entre eux : l’Amour s’envole,… les enfants restent !
Et les enfants doivent être sûrs que leurs parents comprennent ce qu’ils veulent dire quant ils leur disent : Y’a pas que toi qui divorces !"

"L'amour s'envole, les enfants restent" accompagné du guide pour enfants "Y a pas que toi qui divorces !"
par Nathalie Sennegon-Nataf en collaboration avec le docteur Marie-Noël Tardy, illustrations de Tignous
Editions Aouva, 20 €
Et voilà la sélection des livres "traitant le divorce ou la séparation" de Gabriel, de notre blog préféré lamareauxmots.com qui fourmille de conseils de lectures toujours pertinents.
deux familles
Camille a deux familles d’Ophélie Texier est un livre cartonné épais idéal pour les tout-petits. La petite fille a bien de la chance d’avoir deux familles ! Deux maisons, deux gâteaux d’anniversaire, partir deux fois en vacances…
Le texte et les illustrations sont simples, le genre d’album qui va leur parler. Ici on dédramatise la famille recomposée. Camille est heureuse et ne voit que des avantages à sa situation.
Par contre un enfant dont les parents ne sont pas divorcés va envier le personnage du livre !
Camille a deux familles
d’Ophélie Texier
L’école des loisirs dans la collection Loulou & cie, 7,70€
le divorce vu par un chien
Le chien Pétard préférait sa vie d’avant. Une femme lui donnait des croquettes, un homme le faisait sortir et des enfants jouaient avec lui ou lui faisait des câlins. Mais maintenant c’est vraiment plus pareil, il vit un coup chez l’un, un coup chez l’autre. Et ils ont l’air bien tristes tous séparés. Il faut tenter de remettre de la vie dans tout ça ! Oh Pétard !
Le divorce vu par le chien de la famille, c’est original ! Fallait y penser ! Le texte de Christine Naumann-Villemin est très beau et en même temps drôle et plein de tendresse. Le côté « vu par le chien » permet de dédramatiser, d’en rire. À la fin, forcément, le chien se rend compte que cette nouvelle vie n’est pas si mal. Les illustrations de Christine Davenir sont pleines de mouvement, ce qui donne énormément de dynamisme à cet album. Un album très vivant, loin de toute morosité.
Oh, Pétard !
de Christine Naumann-Villemin, illustré par Christine Davenier.
Kaléidoscope, 13€


du-fil-a-retordre.jpg
La vie d’enfant en garde alternée ce n’est pas toujours facile, une semaine chez l’un, une semaine chez l’autre… heureusement la petite fille de Du fil à retordre a tendu un fil entre les deux maisons.
Pour parler de sujet pas facile avec humour et tendresse qui de mieux, franchement, que Séverine Vidal ? Son album est comme la plupart de ses écrits un livre qui nous fait sourire autant qu’il nous fait ressentir des émotions. Le personnage principal est attachant et touchant mais en même temps si drôle et si pétillant. L’enfant tente de faire des choses drôles pour que les parents se le racontent, pour recréer le dialogue, pour allonger ce temps où ils sont à nouveaux trois.
On parle aussi de ce qu’on emporte, du sac qui est la seule chose commune aux deux maisons et des odeurs, emporter avec soi, chez papa, l’odeur de maman. Et ce fil qui lie les deux vies, ce fil parfois tendu, parfois emmêlé mais qui est toujours là heureusement, pour continuer de marcher dessus en essayant de ne pas tomber. Un livre qui fait du bien !
Du fil à retordre
de Séverine Vidal, illustré par SeL.
Éditions Les Lucioles, 14,90€
jeu_de_cette_famille.jpg
Cette famille est simple comme un jeu de carte ! Le père, la mère, le fils, le chien.
Mais un jour il y a eu un souci, tout est éclaté. Au milieu le fils et le chien, d’un côté le père et de l’autre la mère. À partir de là le jeu est devenu de plus en plus compliqué. Il y a toujours le père, la mère, le fils et le chien mais sont venus s’ajouter l’amoureux de la mère, l’amoureuse du père, la fille de l’amoureux de la mère, le fils de l’amoureux de la mère, la chat du fils de l’amoureux de la mère,… bref un jeu de carte bien différent… pas forcément moins bien… mais plus pareil !
Le parallèle entre le jeu de 7 familles et l’évolution de la famille est à la fois très intelligent et vraiment original. Ce texte est une petite merveille. C’est drôle, fin, bien écrit. À la fin du livre on nous montre d’autres sortes de jeux, des familles différentes, ce qui souligne bien qu’aucune famille n’est semblable. Cet album est une vraie réussite !
Le jeu de cette famille
d’Annie Agopian, illustré par Claire Franek.
Rouergue, 12€.
les-trois-caprices-de-maya.jpg
Maya n’est pas souvent avec son papa, alors quand elle passe un moment avec lui elle a le droit à trois caprices. Il suffit de dire « caprice ! » quand papa refuse quelque chose et hop c’est accordé ! Mais attention 3 fois ça passe vite.
Le premier sera une glace à six boules, le deuxième un ballon pour le libérer quant au troisième il faut le garder précieusement jusqu’à la fin du week-end car il concerne maman…
Quelle beauté que cet album ! Déjà l’objet : c’est un grand livre avec de très belles illustrations. Ensuite le texte, c’est une petite merveille. À la fois drôle et tendre, joyeux et triste. C’est dit avec les mots de l’enfance, avec sa simplicité. On sourit avec les yeux légèrement mouillés. La chute, le dernier caprice de Maya est de la même façon un beau moment très émouvant. Un petit bijou.
Les trois caprices de Maya
de Geoffrey Dussart, illustré par Anne-Catherine De Boel. Pastel –
L’école des loisirs, 13,50€.
la-valise-rouge.jpg
Puisqu’on est dans les bijoux, j’ai découvert la collection Les petits bobos de la vie du Dr Englebert, illustrés par Claude K. Dubois. Je ne connaissais pas du tout ces livres et je suis tombé sous le charme.
Édouard est vraiment heureux, il va aller au zoo avec son papa ! Celui-ci lui rappelle qu’il y est déjà venu à l’époque où il ne marchait pas encore, à cette époque ses parents étaient encore ensemble… Une fois rentré chez maman, c’est l’occasion de revoir des photos de lui petit, de ses parents quand ils s’aimaient.
La valise rouge
de Dr Éric Englebert, illustré par Claude K. Dubois.
Grasset Jeunesse dans la collection Les petits bobos de la vie, 5,90€.
papa-maman-avant.jpg
Manu apprend que ses parents vont se séparer. C’est bizarre la vie sans papa, l’appartement parait vide sans ses affaires. Quand vient l’heure de passer à table sans lui… ça fait drôle ! Et puis il y a maman qui pleure, maman qui critique papa avec ses amies, des choses qu’on ne veut pas entendre… Et puis vient le temps de la nouvelle maison de papa « c’est drôle de dire « chez papa ». Avant, chez papa, c’était chez nous », la nouvelle copine de papa… La vie suit son cours, maintenant Manu a deux maisons et une valise rouge qui le suis.

Ces deux livres sont de pures bjoux de tendresse et de poésie. Les séries comme ça sur des thèmes précis sont souvent un petit peu bancales… On veut aborder chaque fois un thème on le fait tant bien que mal, c’est souvent écrit par des spécialistes (pédiatres, psychologues,…) qui ne sont pas forcément de grandes plumes (et c’est souvent assez mal illustré)… Ici c’est tout le contraire ! La plume du docteur Éric Englebert touche là où il faut, elle nous fait monter les larmes au coin des yeux, pourtant ce n’est pas triste, c’est juste beau. Les mots sont bien choisis, ils font mouche. Les illustrations de Claude K. Dubois sont parfaites, elles ajoutent encore plus de poésie et de tendresse au texte qui n’en manquait pourtant pas. Des livres de poches absolument superbes.
Papa, maman… avant
de Dr Éric Englebert, illustré par Claude K. Dubois.
Grasset Jeunesse dans la collection Les petits bobos de la vie, 5,90€.

Pour les jeunes lecteurs (BD, romans et documentaires)

Monsieur-Blaireau-Tome-1.jpg
Pour Madame Renarde et sa fille la fuite était obligatoire, des chasseurs avaient trouvé leur terrier. Elles trouvent refuge chez Monsieur Blaireau et ses enfants. Très vite les adultes décident de s’installer ensemble mais les enfants ne sont pas d’accord, un blaireau et un renard ne peuvent pas être frères et sœurs, ils n’ont pas les mêmes jeux, la même façon de vivre…
La famille recomposée vue sous forme d’animaux et en BD fallait y penser ! Déjà l’idée est bonne et le résultat l’est tout autant. Le support va vraiment plaire aux enfants, leur parler.
Ici donc les enfants d’une famille recomposée vont devoir apprendre à vivre ensemble, à accepter cette nouvelle vie, cette cohabitation.
Au-delà de la famille recomposée on parle aussi d’accepter les différences des autres, de voir qu’elles sont une force. Une petite bande dessinée pleine d’humour pour dédramatiser. La rencontre est le premier tome d’une série qui en compte, pour l’instant, quatre.
Monsieur Blaireau et Madame Renarde : 1. La rencontre
de Brigitte Luciani, illustré par Ève Tharlet.
L’école des loisirs dans la collection Mille bulles, 5,90€.
Gutman-LesInseparables.jpg
Simon et Delphine connaissent un drame… non pas le divorce de leurs parents (même si ça, déjà, ce n’est pas génial) mais surtout la nouvelle amie de leur père, Pierrette Piechaux (surnommée « grosse vache ») et ses deux enfants Porcinet et Marie-Neige. Comment les supporter ? Comment faire quand on est chez eux pour être aimable ? Une seule solution : essayer de faire en sorte que leur père quitte Pierrette et ses enfants affreux et qu’il revienne chez maman. Pour ça il faut former un tandem inséparable, prêt à tout.
Les inséparables est tout simplement un des romans les plus drôles que j’ai été amené à lire.
Ce n’est absolument pas politiquement correct et que c’est bon ! Derrière tout l’humour du livre il y a bien sûr énormément de fond. Je ne suis pas certain que ça soit le roman à offrir à un enfant pour lui faire aimer sa belle-mère (ou alors par comparaison) mais c’est un formidable roman fin et drôle, avec des personnages terriblement attachants.
Les inséparables
de Colas Gutman.
L’école des loisirs dans la collection Neuf, 9€
famille-recomposée.jpg
Deux « guides » de la collection Oxygène, chez De La Martinière Jeunesse

Famille recomposée : comment trouver sa place ?
Tout est dans le titre. Ici de nombreux témoignages d’ados, des récits de situations, des conseils, bref tout est fait pour que les jeunes ados se sentent moins seuls, retrouvent ici des enfants qui vivent la même chose qu’eux.
Le livre est parsemé de petites bandes dessinées plutôt réussies. C’est un petit guide très complet, ancré dans notre époque, sans idées reçues, conçu de manière à n’être pas rasoir mais au contraire plutôt amusant, bref c’est vraiment réussi.
Famille recomposée : Comment trouver sa place ?
de France Bonneton, illustré par Frédéric Rébéna.
De La Martinière dans la collection Oxygène, 11€
les-miens-aussi-ils-divorcent.jpg
Le livre Les miens aussi ils divorcent s’adresse aussi aux ado mais d’une façon plus frontale. Ici on évoque les parents qui divorcent pour cause de violence, alcoolisme, drogue,… on parle clairement de la guerre qu’ils peuvent de mener.
Ce guide est également très bien fait pour tout ce qui concerne le juridique.
Les enfants apprendront ce que sont le juge aux affaires familiales et la pension alimentaire, comment ça se passe en cas de séparation de parents non mariés, ce qu’il arrive quand les parents ne sont pas d’accord sur la garde des enfants, vers qui ils peuvent se tourner (tant dans la sphère privée qu’administrative).
On y parle aussi bien-sûr de tout ce qu’ils vont vivre sur le plan émotionnel, comme dans les précédents, mais ici c’est aussi un très bon guide pour tout comprendre à tous les niveaux. Très complet.
Les miens aussi ils divorcent
de Florence Cadier, illustré par Michel Szlazak.
De La Martinière dans la collection Oxygène, 10€
Plus de livres sur ce thème sur la fiche thématique de La mare aux mots.

Réagir à cet article

Vous souhaitez réagir à cet article, donner votre avis ou des astuces. Remplissez le formulaire ci-dessous.
Nom

Prénom

Email

Je réagis à cet article

Votre commentaire