Le Club FD

Se faire du bien au quotidien

Mon quotidien

Découvrez les livres Femmes Débordées

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE AU QUOTIDIEN

Nouveau !

LE LIVRE QUI VA VOUS SIMPLIFIER LA VIE EN VACANCES

Mes outils malins du quotidien


Chaque jour ou presque, un bon plan, un conseil, une idée...Vite "aimez-nous !"
Adhérez au Club Femmes Débordées

Abonnez-vous, indiquez votre adresse mail.

Les clés de la paix de l'esprit pour une vie plus heureuse

Happy mind, happy life - les clés de la paix de l'esprit pour une vie heureuse
Je voudrais vous parler d'une façon d'envisager les relations avec les autres qui m'a vraiment interpelée lorsque Marine, ma prof de yoga l'a évoquée à la fin de l'un de ses cours, au moment du Savasana (moment de relaxation).

Il s'agit d'un des sutras (ou petits versets) du sage Patanjali qui décrit le fonctionnement du mental, et indique différentes manières d'appréhender le yoga et de l'intégrer dans notre vie.

Dans ce sutra, Patanjali dit:
"En cultivant des attitudes de joie envers les heureux, de compassion pour les malheureux, d'admiration pour les vertueux et de mépris envers les méchants, l'esprit garde son calme intact."

Il dit ainsi qu'il y a 4 types de "verrous" chez l'homme dans le monde : sukha (personne heureuse), dukha (personne malheureuse), punya (personne vertueuse) et apunya (personne malfaisante).

Patanjali donne les 4 clés pour ouvrir ces verrous. Il dit que si nous gardons toujours ces 4 clés avec nous, quand nous rencontrerons l'un de ces quatre verrous, nous aurons la bonne clé pour l'ouvrir.

Les quatre clés sont: maitri (joie), karuna (compassion), mudita (admiration) et upekshanam (mépris).

Lorsque vous rencontrez une personne heureuse, utilisez la clé "joie".

Cela signifie être capable de partager le bonheur de l'autre, de se réjouir pour lui au lieu d'être jaloux ou d'essayer de casser sa joie avec une attitude ou des remarques négatives.
Par la jalousie, vous ne dérangerez pas la personne heureuse mais vous perturbez votre propre sérénité.

Je pense en effet que ce n'est pas si évident que ça de se réjouir du bonheur de l'autre parce qu'on a un petit démon intérieur qui nous dit "elle a trop de chance, et pas toi !" ou "Pourquoi elle et pas moi ?", et pourtant, en nous réjouissant sincèrement avec la personne (plus facile évidemment quand on est proche d'elle !) de son bonheur, d'une bonne nouvelle, d'une promotion, d'un futur voyage de rêve, de son nouvel amour..., nous ressentirons un véritable bien-être intérieur et notre amitié ou notre relation en sera renforcée !

Lorsque vous voyez une personne malheureuse, utilisez la clé "compassion".

Quand quelqu'un est triste ou contrarié, essayez de l'aider ou de le réconforter. Faites-lui savoir que vous êtes là pour lui maintenant ou plus tard si le moment n'est pas opportun.

Ne vous réjouissez pas du malheur de l'autre, mais souvenez-vous de ce que vous avez ressenti lorsque cela vous est arrivé et ayez de la compassion pour elle. En faisant cela, vous conserverez votre propre esprit en paix.

Concrètement, on va réconforter quelqu'un qui connaît une grande peine mais on pensera peut-être moins à aider ceux qui connaissent des déboires, des galères plus ou moins grandes parce qu'on vit dans son cocon et qu'on n'a pas envie d'être perturbé par les contrariétés d'autrui. Et pourtant, si vous étiez à sa place, vous savez que vous apprécieriez tellement cette main tendue !

Quand vous voyez une personne vertueuse, utilisez la clé "admiration".

Si vous rencontrez une personne vertueuse ou qui a réussi (car vertueux est un terme qui ne nous parle plus trop, si ?) sentez-vous privilégiée.

Là encore, ne soyez pas jaloux ou envieux de sa réussite, mais plutôt appréciez ses qualités et essayez de les mettre en action dans votre propre vie.

En admirant cette personne, elle vous inspirera car vous la considérerez comme un modèle.

Enfin, lorsque vous rencontrez une personne malveillante, utilisez la clé "mépris ou indifférence".

Eloignez-vous de ceux dont les actions s'opposent à vos valeurs, des personnes qui vous blessent ou qui vous font vous sentir mal.

Parfois, c'est impossible (comme par exemple ce chef qui fait de l'abus de pouvoir ou d'autorité), alors, prenez du recul et adoptez l'indifférence. Ne lui donnez pas la possibilité qu'il ait de l'emprise sur vous, laissez ses remarques blessantes glisser sur vous et vous vous sentirez beaucoup mieux.

Quant aux autres, vos copines, amis, relations, membres de votre famille dont le contact a un effet plus toxique que positif, ne les fréquentez plus ! Et si, une fois par an à Noël, vous devez les retrouver autour de votre table, à défaut de les mettre à l'autre bout de la table, laissez leurs remarques belliqueuses ou méchantes glisser sur vous !

Conclusion

Si vous vous posez maintenant, une fois cet article lu et réfléchissez à ces 4 attitudes à adopter, vous vous dites surement "ben c'est bien sûr ! L'évidence même !" Mais cette évidence n'est pas si évidente ! Quand vous êtes-vous sincèrement réjouit pour quelqu'un ? Qui admirez-vous sincèrement ? Qui avez-vous réconforté récemment ? N'y a-t-il pas une personne qui vous pollue la vie et que pourtant vous continuez à fréquenter ?

Ce mantra parle simplement de bienveillance envers vous-même et envers les autres, une bienveillance qui va influer sur votre humeur, votre moral et votre vie !
Reste plus qu'à le mettre en pratique !

Réagir à cet article

Vous souhaitez réagir à cet article, donner votre avis ou des astuces. Remplissez le formulaire ci-dessous.
Nom

Prénom

Email

Je réagis à cet article

Votre commentaire